Centre d’Études Médiévales

Le Centre d’études médiévales de l’université de Stockholm rassemble un grand nombre de disciplines, parmi lesquels l’archéologie, l’histoire de l’art, l’histoire économique, l‘histoire, l’histoire des religions, la géographie, la littérature, la musique, la numismatique, la philosophie, le théâtre et la géologie ; ainsi que divers départements de langue, tels ceux de français, de grec, d’italien, de latin, de langues scandinaves et d’allemand. D’un point de vue géographique, l’accent est mis sur l’Europe, mais les relations avec les autres aires culturelles ne sont pas exclues pour autant.

Les évènements organisés par le Centre – en particulier symposia, séminaires et ateliers – sont dirigés par des chercheurs originaires de toute la Scandinavie et au-delà ; ceux-ci participent à leur organisation à titre individuel ou par le biais de collaborations ; de nouveaux évènements sont constamment en cours de développement.

Le Centre d’études médiévales collabore avec de nombreuses institutions suédoises et étrangères pour proposer un enseignement dans le domaine médiéval. De nouveaux Masters et Doctorats sont régulièrement mis en place.


Passé, présent et futur de la recherche médiévale
Dès les années 1960, la recherche médiévale à l’université de Stockholm s’est engagée sur la voie de l’interdisciplinarité, grâce à la tenue de séminaires rassemblant archéologues, historiens, historiens de l’art et géographes. Ils ont été rejoints, au début des années 1970, par des participants issus de plusieurs départements de langues, notamment langues scandinaves et latin. De cette même époque date la mise en place d’une collaboration étroite avec diverses institutions académiques de Stockholm : les Archives nationales, avec qui une base commune en matière de connaissances et de compétences a été et continue d’être forgée (un projet traitant de la couverture des parchemins médiévaux) ; la Direction nationale du patrimoine (inventaire du patrimoine, églises de Suède, ’la Suède médiévale’, ‘la ville médiévale’) ; la Bibliothèque royale (collection des manuscrits) ; et le Service national de cartographie. Le centre travaille également en collaboration avec le Musée maritime national, le Musée historique national, et le Musée du comté de Stockholm.    

De nos jours, cette recherche avancée s’exprime à travers un large éventail de sujets au sein des institutions académiques de Stockholm. Ces sujets variés sont pilotés par 15 doctorants et 40 post-doctorants/enseignants-chercheurs, dont les projets peuvent porter sur le vocabulaire dans les langues anciennes ; les théories des objectifs et moyens politiques ; l’utilisation des images et des artéfacts ; la langue orale dans le Stockholm du XVe siècle ; l’analyse des sites et objets archéologiques ; les points de vue en fiction littéraire ; la poésie liturgique ; la traduction entre différentes langues ; les théories sur la nature du savoir ; les messages idéologiques dans les chroniques ; les rapports entre culture orale et culture écrite ; la discipline monastique ; les blagues sur l’Eglise ; les commanditaires d’art ; la fonction des bâtiments ; la compilation des manuscrits , ainsi que les ressources du paysage culturel et leur usage.


Pour toute information complémentaire, merci de contacter :

Le directeur,
Pr Kurt Villads Jensen
E-mail: kurt.villads.jensen@historia.su.se

Le secrétaire,
Dr Fredrik Charpentier Ljungqvist
E-mail: sekreterare@medeltid.su.se

Bookmark and share